Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 17:11

 

 

Tout à l’heure, dans le métro.

Compartiment « métissé ». Huit sièges.

À côté de moi, puis il se mettra en face, un jeune indien lettré lit un ouvrage en sanscrit. Sur l’autre banquette, trois chinois encombrés de paquets sont plongés dans un journal de paris de courses en idéogrammes et parlent fort entre eux. Une jeune femme noire et voilée lit avec lenteur une sourate du Coran dont je peux déchiffrer les caractères arabes tant ils sont écrits gros.

Arrivent deux jeunes filles, allemandes ou polonaises, maquillées, jolies, fraîches, souriantes et qui parlent un français balbutiant. Elles viennent s’asseoir près de moi pour me demander un renseignement.

Entrée musicale d’un accordéoniste roumain et de son camarade basané, âgés tous deux.

Et montent sous les doigts habiles les ritournelles populaires, des valses, entendues par Montand, des rengaines à la Prévert qui apportent tout à coup dans la chaleur poisseuse et malodorante du compartiment un parfum de nostalgie entraînante. Les feuilles mortes, Barbara, Les ponts de Paris…Je suis gagnée par l’émotion et regarde autour de moi. Les lecteurs sont dérangés par la musique et les gitans, et ils le montrent d’une manière excédée;  les parieurs asiatiques restent bovins, l’œil vide et mâchent.

Bien sûr que ces musiques ne leur disent RIEN.

Mais aucun effort non plus pour essayer d’écouter, sentir le terroir où ils sont, en épouser l’âme.

Car, africaine, indien, chinois, réunis dans ce compartiment de hasard, ils vivent ici, en France. Accueillis.

Eux-mêmes, venus d’ailleurs, n’en ont pas moins une réaction de presque répulsion pour les saltimbanques en savates, une sorte d’hostilité alors que les moins cultivés d’entre eux restent amorphes.

 

Je pense aux Roms expulsés et à ces deux là qui continuent à nous parler en venant nous faire entendre à la sauvette les mélodies de nos pères.

Échange de sourires. Je mets en remerciement une pièce dans le porte monnaie sale qui circule. Les deux jeunes filles aussi.

Rencontre avec elles.

 

Fracture avec les autres.

 

Qu’est-ce donc «vivre ensemble » ?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by M.V - dans Choses vues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche