Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 15:18

Atelier permanent de Lectures et d’écoute

« à voix haute et nue » ©

Michèle Venard lit

Jeudi 7 janvier à 19h 30 précises (durée 55’)

Gérard de Nerval

Devenu à 28 ans Gérard de Nerval, pseudonyme adopté en souvenir d'un lieu-dit, le clos de Nerval près de Loisy, à cheval sur la commune de Mortefontaine, Gérard Labrunie est né le 22 mai 1808 à Paris. Son père, médecin militaire dans la Grande Armée sert dès juin 1808 en Allemagne et en Autriche et après avoir confié l’enfant à une nourrice rejoint l’armée du Rhin accompagné de sa femme. Celle-ci meurt deux ans plus tard sans avoir revu son fils. Le souvenir de cette jeune morte, devinée et absente, dont semble-t-il, ne subsistait pas même un portrait, tiendra un rôle considérable dans le psychisme et dans l'œuvre du poète. Il reviendra aussi sur les lieux de son enfance dans ses nouvelles et récits que paysages du Valois, peints d’une manière réaliste ou féerique, hanteront……

à partir de 1853, luttant contre la dépression, et trouvant cependant comme il le fait depuis les premières atteintes de la maladie, l’énergie psychique pour écrire récits et Nouvelles (Voyage en Orient (1851), Contes et facéties (1852), La Bohème galante (1852), Lorely, souvenirs d’Allemagne (1852), Les Illuminés (1852), Sylvie (1853), Petits châteaux de Bohème (1853), Les Filles du feu (1854), Nerval est dans une détresse matérielle et morale immenses. Aurélia ou le rêve et la vie commence à paraitre en 1955 dans la Revue de Paris alors qu’il erre dans Paris sans domicile fixe. Il est arrêté pour vagabondage et écrit une dernière lettre adressée à sa tante Labrunie « Ne m’attends pas ce soir car la nuit sera noire et blanche. »

Dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 janvier 1855, afin comme l’écrivit Baudelaire, délier son âme dans la rue la plus noire qu’il pût trouver, Gérard de Nerval est retrouvé pendu aux barreaux d'une grille qui fermait un égout de rue de la Vieille-Lanterne.

Prévenu par Auguste de Chatillon qui relata la scène, le père de Gérard avec lequel le poète entretenait une correspondance parfois semi délirante, s’exclama « Ah le jeune homme est mort ! Le pauvre garçon ! [Un silence] Je le regrette fort. C’était un bon sujet. Pauvre jeune homme ! Il venait ici de temps en temps par intervalle. Et dites- moi Monsieur, comment vont se faire les obsèques ? » L’office funéraire eut lieu à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ses amis Théophile Gautier et Arsène Houssaye payèrent pour lui une concession au cimetière du Père-Lachaise. (extrait de la notice biographique remise aux spectateurs et aux adhérents )

Michèle Venard lira des extraits de Lorely, des Nuits d’octobre, de Petits châteaux de Bohème, et des Filles du feu

Théâtre Pandora

30 rue Keller 75011 Paris (métro Bastille)

Code rue 32 56

Réservations conseillées .

Tarifs réduit pour les adhérents à l’Association

Partager cet article

Repost 0
Published by M.V
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche