Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 13:27

Céline à la télé

 

On en apprenait moins hier à la télé sur Céline que, côté image, dans l'album Pleïade que Gallimard lui a consacré en 1977 ou, côté éclairage sur l'auteur que dans le Cahier de l'Herne (1963) comme dans l'essai de Dominique de Roux La Mort de Louis Ferdinand Céline (1966) ou dans Le Chevalier Céline (1990) de Jean Marie Turpin, écrivain, philosophe, petit fils de Céline, tous ouvrages dont il n'est, hélas, que rarement question.

Il est vrai que l'émission aborde un auteur par sa résidence et que la maison de Meudon était centrale. L'intérieur en aurait flambé et les images actuelles n'ont rien à voir avec les quelques documents d'archives filmés du vivant de Céline et montrés avec parcimonie.

L'extérieur d'aujourd'hui avait la partie belle, avec notamment de nombreux plans sur les feuillages mouillés du jardin bouchant aujourd'hui la vue sur Paris, et un plan fixe répétitif sur une fenêtre éclairée en ocre dans la nuit.

On apprenait aussi que malgré la demande du ministère de la Culture, les autorités communistes du conseil régional en aurait refusé le classement au titre de monument historique.

Maître Gibault, biographe et gardien de l'œuvre- il en percevrait les droits me dit-on - nous promenait dans les frondaisons. Il nous disait son amitié pour Lucette Almanzor, l'admiration qu'elle portait à son époux, évoquait le couple s'installant à son retour du Danemark, dans cette maison achetée par Lucette, renvoyant avec justesse les historiens ou les curieux de la période Pétain lire les romans correspondants dont Un Château l'autre.

Côté archives, alors que des interviews existent, tout était gommé de la parole et de l'esprit particuliers de l'écrivain dont la voix était constamment tronquée. Zoom sur une page imprimée dont les lignes lues en off l'étaient d'une manière ânonnée….

 

Hier, l'émission décorative, bobo et cosy, Maisons et écrivains (qui n'a pas la nostalgie de la maison de famille ?), son désir très petit bourgeois de ne pas déplaire, ses intentions lissantes, ont réussi à ne pas faire entendre  l'écrivain Louis Ferdinand Céline, ce fidèle, cet aimé qui jusqu'à la fin de sa vie resta en contact étroit avec sa première épouse légale, Edith née Follet, la mère de leur fille Colette qui vient juste de mourir.....

 

Allez donc lire les œuvres.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by M.V - dans Choses vues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche