Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 13:51

Hier accueil triomphal au théâtre de la Ville pour Mikhail Baryshnikov (merveilleux de grâce, je ne pouvais détacher mes yeux de sa manière d'être) et William Dafoe (plus dégingandé et plus lourdaud à côté mais remarquable également dans la gamme des bouffonneries burlesques et les cris du pathétique) lesquels ovationnés, au salut, se sont débridés avec beaucoup de malice. Salut rythmé par la musique (cf spectacles de Marcel Noël Maréchal, années 70), qui fait que les spectateurs tapant dans leurs mains en mesure étaient en quelque sorte infantilisés comme sur un plateau de télé.

Autrement, trouvé, pour cette The Old Woman, la technique déjà connue, et éprouvée par le metteur en scène réputé : lumières très sophistiquées avec imbrications d'objets et d'effets, texte (indigent ) répété en boucle et sur titré- voix enregistrées, acteurs à micro cadenassés par l'informatisation des circuits lumières et son; les 3 strates se développant sans jamais "jouer "ensemble.

Un couac : les interventions dans le noir des techniciens et serviteurs de plateau. Surtout quand on a vu les prodiges magiques d’un Arturo Brachetti par exemple ou les féeries merveilleuses d’un James Thierrée, j'attendais plus d'imagination à ce niveau là de la part d’un Bob Wilson, marchandise culturelle internationale.

Il est à noter qu’en ce qui concerne les textes de Daniil Harms, sachez qu'Emilie Valantin avec trois marionnettes et deux bouts de ficelle a devancé Bob Wilson et son équipe pour les faire entendre. Que pour vous faire une idée de ce que vous devez comprendre en regardant ce spectacle, est gratuitement, à votre disposition, une luxueuse plaquette qui vous expliquera tout de la part de commentateurs et autres interviewers sérieux et empressés, et de la part des artistes eux-mêmes très soucieux de leur bonne image. Elle est soignée au centuple par les «lieux partenaires» tous institutionnels et largement subventionnés par le ministère de la Culture français : Musée du Louvre, Théâtre du Chatelet; Théâtre de la Ville; par les «partenaires média» France Inter, France Culture, France Musique, le Monde, les Inrockuptibles, arte…. Avec le soutien de Pierre Bergé et aussi d’Agnès b.

Partager cet article

Repost 0
Published by M.V - dans Choses vues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche