Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 11:39

Je regarde tard dans la nuit une émission sur la 5 à la TV.

Il s'agit d'un processus de recrutement.

Des demandeurs d'emploi, professionnels de la vente, ont été convoqués par un Cabinet qui fait Jury avec les responsables de l'Entreprise en recherche d'un commercial.

Le meneur de jeu, lunettes, crâne rasé, joues luisantes, peau d'ébène, déploie un ton saccadé, appuyé, en tournant autour des candidats assis et écrasés, parle de motivations, de gestion du trac, de combativité commerciale. Les représentants de l'Entreprise dont on ignore encore ce qu'elle est, lui laissent la main. Il enfonce le clou. Il écrase. Il s'agit de découvrir la vérité profonde des demandeurs quant à leur force de frappe commerciale en les précipitant dans des situations déstabilisantes. Vision de l'homme mécaniste. Ce Jury, voyeur et en position de force puisqu'il désignera un ou plusieurs futurs salariés, ne s'est pas présenté, n'a pas présenté l'Entreprise, n'a pas parlé de salaire, et exclura à l'issue de la première journée une poignée de demandeurs dont le comportement éventuel de vendeur offensif aura été mis en doute.

Le premier exercice qui consiste à "vendre" son voisin déconcerte. Les demandeurs d'emploi lancés dans le vide sentent bien l'ambiguïté de la situation et la pression qui s'exerce sur eux. Ils sentent bien qu'il s'agit là d'un précipité qui reflète le comportement de l'Entreprise, demandeuse de main- d'œuvre performante, sur ses salariés. Ils se savent remplaçables, révocables à merci, et réclament d'autant mieux du respect pour leurs compétences. Puis, vaincus, se soumettent. Une petite révolte s'exprime, des résistances, vues par les recruteurs comme autant d'indices d'indocilité future.

Les retours que les recruteurs renvoient à chacun flirtent avec la psychologie de bazar, les techniques de management dures dites à l'américaines mais qui rappellent les méthodes staliniennes- et l'humiliation des êtres. À la fin d'une journée assez glauque, les recruteurs et le Cabinet de recrutement avec lequel ils sont en connivence, désignent les candidats qui ne reviendront pas et demandent qu'ils indiquent eux mêmes pourquoi ils ne sont pas choisis. Ils sont mis en miettes par le pouvoir de ceux qui les ont convoqués. Quoiqu'ils expriment, ils ont tort et sont disqualifiés. Ils partent, laminés.

L'émission très bien faite leur donne la parole dans les apartés et met en valeur leurs personnalités et leur intelligence propre de la situation. Le cynisme de ce recrutement et le laminage mis en scène de leur être est compris. Mais il leur manquera hélas, une parole extérieure qui nomme et qui délivre.

La  journée où le tout puissant recruteur cadré par le féroce Cabinet a joué avec les uns et les autres prend fin.

Le lendemain trois candidats subsistent. Ils apprennent le nom de l'Entreprise le Gan qui vend des assurances et surtout, cerise sur le gâteau, ils apprennent le salaire de base sur lequel viendra s'ajouter, conformément au métier de commercial, un pourcentage.

Cette base est le SMIC.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche