Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 12:15

Dans la série les petits génies de la mise en scène placés par l'administration ministère de la Culture et ses Conseils, nous avons  le directeur nouveau  du CDn de Dijon.

Le Lorenzaccio concocté et qui se jouera mi novembre se passe sans raison valable dans la Russie de la fin du 19ème. Temps annonciateurs de la révolution russe, dada des politiquement corrects, Fall en tête, années 74 : Tchékhov pré révolutionnaire etc...mais pour  Musset..? Comme ça ne marche pas avec le texte de la pièce  on remplace Florence par la Ville  mais on garde le Pape.

 

Comme de bien entendu le metteur en scène n'a aucune idée cohérente sur le traitement des personnages "proposez-moi quelque chose " dit -il . Si ça le fait rire, il garde. (le théâtre  doit faire rire, et montrer son cul fait rire : Ainsi une jeune comédienne  innocente et zélée retrousse ses jupes - on passe chez la Comtesse de Ségur ! et montre son derrière déséquilibrant - ridiculisant -  la grande tirade de la Cibo jouée par la grande Evelyne Istria.

 

Les conditions financières pour les acteurs - tant mieux pour eux- sont excellentes. Répétitions à Paris, un an de boulot avec les tournées et aboutissement dans la capitale.

C'est ainsi que de très bons acteurs  confirmés comme des  jeunes, Lorenzo est parait-il très bien, viennent soutenir l'indigence de metteurs en scène nantis et incultes mais habiles et nommés.

 

Les salles seront pleines de scolaires qui n'y comprendront goutte (Les costumes russes avec  le pape...) mais riront beaucoup et facilement. Le spectacle, inscrit dans le circuit verrouillé des tournées d'état,  se montrera dans toute la France.

 

Les critiques qui critiqueront seront vilipendés, les théâtres appelleront un service d'ordre si des spectateurs rechignent  et le vilain mire qui fait le plein continuera impunément ses forfaits financés, tout comme il l'est lui-même,  par l'argent public.

 

Après tout, ces metteurs en scène tyrans -Les maîtres en scène dit Jean Gillibert-  sans culture et sans cœur, (les acteurs doivent filer doux  et flatter sinon pas de boulot), sont à l'image exacte du pouvoir politique en place.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by michele-venard.over-blog.com - dans critiques de théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche