Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 17:08

 

Publié dans le livre de Michèle Venard Présence de Jean Gillibert.

 

 

« La première fois que j'ai vu Jean, c'est  en 1967, au  Théâtre de l'Alliance Française,  lorsqu'il montait La Sonate des spectres, avec Tania Balachova, mon professeur de théâtre. Puis, je suis partie vers le théâtre de Carouge de Philippe Mentha, vers le théâtre Oblique d'Henri Ronse, pour y jouer les classiques et aussi  Strindberg, Yeats, Weingarten, Kafka, Audureau… Je suis allée à la rencontre de ce qui me hantait  dans le théâtre, la naissance intérieure d'un rôle, l'accord  entre la voix et l'imagination du jeu chez l'acteur.

Or, déjà, Jean était engagé dans l'organicité du théâtre. Je l'ai croisé souvent,  ami curieux,  franchissant le seuil du Centre  Culturel Américain pour venir écouter une œuvre de musique contemporaine, voir une chorégraphie exportée du "nouveau monde"  ou encore une présentation  nouvelle d'une troupe  de théâtre. J'étais impressionnée par sa ferveur comme par  son exploration des textes et leur pensée. Il nous fallut tout un chemin  discret pour travailler ensemble, côté scène, dans les années 90.

 

Euréka, sa  dramaturgie sur Edgar Poe, s'est inscrite dans l'hiver du Jura suisse. Pour descendre répéter jusqu'à l'école du bourg de Porrentruy nos pas crissaient dans une neige lourde, puis nous remontions dans la même neige, nourris du travail de la répétition et légers de nous être engagés.

Je dois à Jean  Gillibert comment rechercher le chant profond du poème, Racine, Claudel, Edgar Poe, Artaud, Dostoïevski, Eschyle… ou  encore  celui de ses pièces de théâtre, ses pièces poétiques, ses poèmes…

Travailler avec Jean c'est approcher un cercle de flammes. C'est aussi chercher non pas le personnage mais la personne, en nous, qui incarnera le rôle.

Répéter avec Jean, s'embarquer avec les camarades pour une aventure de théâtre, est hors du temps. Simultanément, il  nous fait toucher  par l'imaginaire à d'autres arts et  à la voix d'autres poètes. Jouer fait entendre en somnambule veilleur ce que Jean a rêvé autour d'une œuvre.

Modèle et nostalgie, je vois le comédien jongleur, le bateleur, du Septième Sceau de Bergman;  il joue radieux dans le pré; il sait et  il ne sait pas….

 

Do, l'enfant do, / Eia popeïa !…/ Crispe ta main dans la mienne. / Agrippe l'infini / L'Étoile nue. / Que ta main propre et tue / Ne touche plus aucun homme / Anonyme enfin to i/ Écoute ma loi / Tu es dans un autre règne/ Tes pieds sont des racines / Mais ne touchent plus terre / Tes cheveux sont des fils du ciel /  Mais ils ne se dressent plus contre lu i/ Eia popeïa !…"

 

Telle est dans  le Mort - Homme la voix de la Nourrice que j'appelle ici, non pour conclure, mais pour rassembler."

 

Laure Guizerix.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche