Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 09:56

Mercredi 18 juin      18h30                 Figures de l’Amour

Esclaves de l'amour (in Esclaves de l’amour) Traduit du norvégien par Régis Boyer.

knut hamsun (1859-1952) Prix Nobel de Littérature1920 alors qu’il est déjà l’auteur mondialement connu pour Faim (1890) " C'était au temps où j'errais affamé, dans Kristiania, (Oslo) cette ville étrange que nul ne quitte avant d'en avoir reçu les empreintes." Son œuvre est immense et mal vue étant donnée la fin de vie d’Hamsun qui, à plus de 80 ans, prit des positions pro-germaniques pendant la seconde guerre mondiale.

«L'homme vient du brouillard et y retourne; tout aboutit à quatre planches et à un suaire». Mais avant que de jeter de la terre sur la tête «il est donné à quelques uns d'entendre la musique infernale de l'amour». Amor et Mort, les deux cavaliers chevauchent côte à côte, l'un vêtu de lin et de pourpre royal, l'autre traînant une faux dont la pointe griffe la terre….

L’Eau (in Récits de la paume de la main) traduit du japonais par Anne Bayard-Sakai et Cécile Sakai

yasunari kawabata (1899-1972) Prix Nobel de Littérature 1968

"Tout en intercalant dans la narration des hésitations et des ruptures, la technique de Kawabata consiste à faire briller un instant, tel un éclair, une phrase inquiétante " Yukio Mishima

À l'âge de 73 ans, son œuvre bouclée, Kawabata, à la fois discret et solitaire, met fin à son enfer moral en s'asphyxiant vraiment. Contrairement à la mort spectaculaire de Mishima deux ans plus tôt, il choisit une mort lente et se suicide au gaz, dans un petit appartement loué, à Zushi, au bord de la mer.

Kâli décapitée (in Nouvelles orientales) publiées pour la première fois en 1938, "récits où le mythe interpénètre la vie intime et où l'activité poétique est portée au plan premier de la vie".

marguerite yourcenar (1903-1987) Première femme élue à l’Académie Française.  

Elle voyagera toute sa vie et dans le monde entier avec son amie Grace Frick, traductrice de son œuvre en anglais, ou avec Jerry Wilson. Comme elle, ses personnages, ceux d’Alexis ou le Traité du vain combat, des Mémoires d'Hadrien, du Coup de grâce ou de L’œuvre au Noir, sont tous en mouvement. Mouvements des corps qui se déplacent, cheminent, qui marchent, mouvements de la psyché…

Le Prêtre (in Idylle au désert) traduit de l’américain par Didier Coupaye et Renée Gibelin

william faulkner (1897-1962) Prix Nobel de Littérature 1949

"à trente ans, on s'aperçoit tout à coup qu'on est devenu l'esclave d'un tas de choses inertes, de jour en jour plus encombrantes… Et puis un jour, on a presque cinquante ans et on sait qu'on ne s'en débarrassera jamais"

Issu d'une vieille famille de propriétaires terriens ruinés par la Guerre de Sécession, il grandit dans une atmosphère empreinte de la nostalgie du Sud aristocratique et agricole vaincu dans le conflit par le Nord industriel, entreprenant et vigoureux. Son œuvre compte parmi les plus importantes du siècle : souffle saccadé avec des phrases interrompues, reprises et prolongées en répétition, des incidences, des parenthèses, des cascades de subordonnées, des résonances musicales. Son lyrisme galope, puissant, emporte atroce et bouffonneries. Le style ample de William Faulkner, homme puritain et sensuel, halète.

"Toujours galopant, le cheval prend son essor, il gravit avec un bruit de tonnerre la longue montée du ciel azuré, secouant sa crinière aux boucles dorées comme des flammes, Coursier et cavalier galopent toujours avec un fracas de tonnerre, un tonnerre qui va s'éteignant par degré : mourante étoile sur l'immensité des ténèbres et du silence au fond desquels, immuable en son insensible évanescence, sein profond et flancs lourds, rêve la sombre et tragique figure de la Terre, sa mère".

La Madone Sixtine (in Nouvelles) traduit du russe par Sophie Benech.

vassili grossman (1905-1964) La bataille de Stalingrad à laquelle Grossman avait assisté sera le pivot de Vie et destin. Publié par l'âge d'Homme en 1980, ce livre peuplé de personnages observés sur le vif et fondé sur les expériences de Vassili Grossman dans l'état totalitaire qui soumet l'individu, embrasse le second conflit mondial, décrit l'univers concentrationnaire et perçoit, en pionnier, les proximités du nazisme et du stalinisme. En février 1961 les officiers de la police politique débarquent chez Grossman, et, s'ils ne massacrent plus les corps, arrêtent le manuscrit, saisissent les brouillons, et cadenassent la pensée. Interdit de publication, Grossman continuera d'écrire dans le silence. Il meurt d'un cancer de l’estomac sans avoir su si son œuvre serait un jour publiée.

Vous pourrez entendre Michèle Venard  lire aussi Jeudi 5 juin à 19h précises un florilège des auteurs lus pendant la saison (G.Bernanos, A Cossery, M. Ossorguine, M Boulgakov, M.Torga, S.Fitzgerald) et à partir du 2 Octobre 2014 (A.Camus, A.Munro, G.Garcia-Marquez, D. Lessing, R.Millet, P. Gadenne…) auThéâtre Pandora 30 rue Keller 75011 Paris  -  Renseignements :  01 42 39 21 61

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche