Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 16:54

Dans son coup de plume, exprimé dans la dernière Lettre de l’ADAMI, le Président Ogouz a parfaitement raison.

Il est en effet, ignoble que des acteurs, professionnels du théâtre en soit réduits à se produire dans des conditions amateur.

Or, les quelques structures qui actuellement sont encore en mesure de payer leurs salaires et les charges afférentes dépendent de fonds publics. Et ceux-ci s’amenuisent.

Aussi, pour sauvegarder l’emploi de comédiens de théâtre, les plus mal gratifiés financièrement compte tenu, de leur formation, de leur investissement et de leur culture, ADAMI pourrait jouer un rôle de premier plan.

Pourquoi la Commission Dramatique ADAMI, valorisée alors par la prise en compte de critères exclusivement artistiques pour accorder ses aides aux compagnies, ne ferait-elle pas en sorte d’être à l'origine des créations, d’être un tremplin et non plus seulement un renfort, de plus en plus difficile à obtenir et qui le sera de plus en plus avec la paupérisation de la précarité ? Ou bien alors, pourquoi ADAMI n’instaurerait-elle pas une avance sur recettes remboursable comme sa Présidence l’avait fait une fois déjà, au bénéfice du spectacle Tempo qui obtint un Molière ?

Voici pour le Président Ogouz et pour la Société civile pour l’Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes, une belle défense du métier et qui permettrait aux acteurs de théâtre d’être mieux traités qu’ils ne le sont actuellement, enclins parfois par inassouvissement et passion aveugle, et en toute liberté personnelle, à se lancer dans des aventures hasardeuses et mal assurées financièrement, alors que l’argent est là, aux mains des mêmes.

Oui, il est indignant que des professionnels du théâtre en soit réduits à se produire dans des conditions amateur.

Faut-il pour cela leur donner la chasse comme le préconise plantureuse ADAMI donnant une leçon de répression à deux Ministères zélés !

Qui, dans notre profession théâtre, souhaite travailler gratuitement ?

 

Et qui aime autant la Mort pour vouloir empêcher des artistes de pouvoir s’exprimer librement au prétexte fallacieux de principes syndicaux légitimes ?

 

 

Michèle Venard

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche