Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 09:38

"L'art est un acte de résistance" Deleuze.

Metteur en scène indépendant, acteur, traducteur, adaptateur, initiateur d'une réflexion enracinée dans la pratique et dirigée contre un certain totalitarisme culturel et les effets d'une censure exercée par tous les bien pensants, Jean Gillibert, hors tout Colloques Culturels et autres académies expérimentales de théâtre,  a publié de nombreux livres.

L'Acteur en création se lit et se relit. Nous ne voulons en faire ici aucun commentaire. Le livre, tout comme un spectacle réussi, se suffit à lui-même. Nous souhaitons simplement que vous sachiez qu'il existe et que vous le lisiez, en arme et en recours. Voici comment il commence :

"C'est un traité sans recettes, sans mode d'emploi, alors qu'il est né d'une réflexion sur la pratique d'acteur et que cette pratique d'acteur tente de faire revivre un autre monde, un sur-monde. Copeau s'insurgeait contre le théâtre mercantile en faisant appel à la poésie ; le mercantilisme a changé de visage ; il n'est plus seulement lié à l'argent, mais à l'institution, à l'officiel, à la représentativité de l'Etat. Notre époque secrète une société de consommation et de simulacre ; elle retrouve la violence pauvre et jouisseuse, peut-être désespérée du cirque romain ; mais il n'y a plus de chrétiens à se mettre sous la dent ; le langage, comme relation de la transcendance humaine fait office de chrétien ; on l'immole au signifiant. Les paroisses du théâtre sont mortes, c'est à dire spectaculaires, avec l'appui consommé de l'officialité des puissants, des médias, des critiques. L'appel à la poésie est d'autant plus urgent. Cet essai, bien sûr, est né d'une violence rentrée, d'un effroi devant la vulgarité ambiante et envahissante du théâtre actuel. Il réclame le droit à la critique et non à la censure."

et plus loin

…"On pensera que ma vanité est incroyable. Si j'avais de la vanité, je souffrirais moins, - moi et quelques autres- d'isolement, de solitude, d'incompréhension. Nous croyons encore à la beauté -et non à l'esthétisme- plus que jamais dans ce siècle de barbarie, génocidaire, car la beauté n'est pas une forme figée une fois pour toutes, une fermeture, mais la captation de l'impossible, de l'inconnu"…

et encore

.. " Comme acteur, comme artiste, nous sommes reliés. Il s'agit de savoir comment. Mais, nous ne sommes pas reliés en tout et pour tout. Si le pire criminel des héros de théâtre a droit à notre incarnation, ce n'est pas pour que, possédé- à compte d'acteur- par le mal, nous en dépossédions l'autre, le spectateur, mais pour que nous partagions le procès du mal. Donner en spectacle le mal ou le crime n'est pas encore du théâtre. Le nier ou le justifier non plus. Le mal existe, mais jamais pour soi seul ; le remords est son tribut. Et si le Richard III de Shakespeare tue tant de monde, ce n'est plus par ambition démesurée, mais par ce que le remords encore inavoué l'incite à de nouveaux crimes pour effacer les traces d'un premier meurtre. Le génie de Shakespeare n'est pas de nous dévoiler le caractère du crime, mais de nous faire partager ce "moment" où le crime s'enclenche au crime. Point de vue éthique, essentiellement qui doit être celui de l'acteur. Nous sommes reliés, comme artiste lucide et créateur au cosmos fatal, à notre inhumanité, à l'errance sous l'impensé, comme autant l'amour nous relie à ce qui nous dépasse, nous subvertit, nous transcende. Mais reliés à tout, nous ne serons jamais tout et jamais ce "tout" non plus ne sera nous."

 

Jean Gillibert L'Acteur en Création Presse Universitaire du Mirail. Toulouse.(1993)

Partager cet article

Repost 0
Published by michele-venard.over-blog.com - dans des artistes parlent aux artistes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche