Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 10:19

Castor et Pollux par François Chaignaud et Cecilia Bengolea

 

 

 

La grande salle du théâtre de Gennevilliers est fermée au public. Les spectateurs sont allongés sur le plateau pour un avenir incertain. Des encens parfument l'air et embrouillardent l'espace. De part et d'autre les serviteurs de scène revêtent  costumes et coiffures pour accomplir un rite ancien, inca ou d'un orient rêvé, et ils commencent à psalmodier pendant que dans les airs se déroule une étrange cérémonie. Suspendus aux cintres par des filins, tenus par des harnais, collés d'abord aux passerelles de service et au pont volant, deux corps à la peau peinte sont imbriqués l'un dans l'autre et vont progressivement, laborieusement, avec effort, se désencastrer, et tenus et manipulés par les guindes filins et harnais, dessiner gracieusement dans l'espace laiteux la constellation des Gémeaux. Dans un moment de noir total s'entendront quelques respirations fortes et cris insuffisamment travaillés ou trop timides pour être poignants.

Voilà pour la "dramaturgie" un peu courte- comme souvent avec les chorégraphies- de Castor et Pollux, "pièce pour spectateurs allongés", mise en corps par François Chaignaud et Cecilia Bengolea dans le cadre du Festival d'Automne.

Dans le programme interview, on lit que François Chaignaud manie bien le concept et qu'il explique avec imagination et talent en se livrant aux délices des mots ce qu'il cherche à obtenir, écrivant lui même le commentaire sur son travail : "impossible relâchement" "points d'appui instables" "contraints de réajuster l'équilibre " les danseurs sont enchaînés dans les airs, privés de la capacité de décider et exposés comme des trophées, des idoles vénérables". Vrai.

Mais ce  qui surtout m'a été donné à voir, et ce, avec ravissement, c'est la carcasse du plateau avec son gril soutenu par des tirants à la charpente du bâtiment, ses aplombs cour et jardin, et le formidable travail des manipulateurs à vue qui conduisent le ballet des corps parfaits des acrobates. Ils tirent avec une précision extrême sur les fils de manœuvre appuyés sur les moufles et qui plongent verticalement dans les cheminées où un contrepoids les maintient tendus prêts à répondre aux sollicitations de montée ou de descente des voleries, jusqu'au saisissant moment final quand les corps suspendus viennent toucher délicatement le sol.

Ils sont fascinants ces serviteurs de scène, acteurs de cette présentation "performance" d'une demie - heure, ses  talents certains pour l'exercice, mais sans œil extérieur et sans dramaturge imaginatif qui feraient spectacle complet comme le proposent  par ex, certaines pièces du théâtre de Jean Gillibert créateur et poète. Dommage.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche