Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 11:34

samedi 17 octobre 2009

 

Merci Jean de ton invitation et je suis allée voir Le Crime de Flo, aujourd’hui même.

Je suis ressortie en forme, comme toujours avec tes pièces qui dégagent une telle énergie vitale. J’imagine bien le travail, la ferveur et les embûches et obligations diverses. Mais vraiment j’étais très contente.

J’ai flo tté à certains moments, après le départ du fils et plus en amont où, à mon oreille, le rythme interne s’effilochait. Je ressens des moments comme ça aussi dans Les Croisés. Faut-il les laisser partir…..↗ ou les ressaisir…pas de volontarisme certes, mais alors trouver comment rapatrier du sens dans la conscience du spectateur. Alors songeons.

 

Pour ce Flo, et le dis comme cela me vient, deux éléments -de la responsabilité de l’œil extérieur- sont contestables,

-les éclairages (incohérents selon moi, par ex le moment fort de Maryvonne Schiltz sur la stèle est gris sur elle, alors que par inadvertance, un faisceau lumineux éclaire la trogne de Bourduge) une véritable dramaturgie de la lumière est à mettre en œuvre

- la musique  Si j’ai trouvé très bien la citation sonore de la séquence de Soudain l’été dernier quand les jeunes coursent et massacrent le fils de Katherine Hepburn, la composition musicale elle-même ne m’a pas intéressée (trop forte trop stridente –sirènes-; et trop folklorique; irruption de l’Irlande et du gaélique qui paume alors que l’on est à la Devinière avec Rabelais et à Chinon même ( Jeanne) + la Cour de justice de Tours  et non avec L’Homme tranquille.

La musique de la fin écrase l’ensemble et aussi les applaudissements.

La résurrection n’est pas traitée. Il ne suffit pas de faire un noir et de rallumer. Mais ce n’est pas à toi que je vais dire ça !

J’ai trouvé les acteurs formidables.

Un petit bémol pour Marc un peu bêlant et sentimental le jour où j’y étais, il a mal engagé sa première intervention et n’a pas rétabli, Flo étonnante de présence et d’égarement violent, ce que fait MS est très haut, Bourduge (tu te souviens d’Ubu enchaîné !) grinçant et libre, subversif et surtout Karim toujours en proposition (certaines peuvent aller plus loin) créatif, épatant. Ainsi que son décor très très réussi. Bref c’était bien.

J’ai du partir vite après la représentation, mais merci de tous les féliciter pour moi. J’essaierai de revenir

Je t’embrasse

Aux Croisés maintenant.

MV

PS au dos du programme, tes conférences sont annoncées avec une date non modifiée.

Je te rappelle que le jeudi 3 décembre je ne suis pas libre. J’ai ma lecture d’Ivo Andric au Pandora à 19h. Mais je suis libre le vendredi 4 comme nous en étions convenus.

Partager cet article

Repost 0
Published by michele-venard.over-blog.com - dans des artistes parlent aux artistes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • Le blog de michele-venard.over-blog.com
  • : Lectures publiques d'auteurs de la littérature mondiale. Critiques en mémoire. Les historiens du regard mémoires pour servir à l'histoire du théâtre
  • Contact

activités d'artiste

Michèle Venard lit Alice Munro

2014-2015

2014-2015

 

Metteur en scène d'une quinzaine de spectacles professionnels joués à Paris, en province et à l'étranger, ( dont Kafka, Jarry, Sade...) à la forme théâtrale "rapide, surprenante, esthétique", "mettant comme l'écrit Jean Gillibert, les acteurs en responsabilité de jeu. C'est souvent très fort et peu usité dans le monde actuel, formaliste et esthétisant du théâtre", artiste dramatique, docteur ès lettres et dernière thésarde de Georges Couton, auteur de deux livres d’histoire du théâtre, Michèle Venard, par la lecture expressive, mène aussi, au sein de la compagnie En Perce Théâtre, le projet lectures "à voix haute et nue" © d'auteurs très, peu ou mal entendus.

Atelier nomade souple, suscitant, là où il a lieu, un Studio de Lectures et d'écoute,l'Atelier Permanent de Lectures et d'écoute existe depuis la Revue Parlée de Blaise Gautier au Centre Pompidou,où Michèle Venard, déjà,lisait Gombrowicz, Pound,  ou de Roux... À partir de 2003,  après un accident qui la priva de la marche, elle réactive son activité de lectrice, en province (Kafka, Bachelard, Hardellet, Rilke, Schultz, Bernanos), au Salon International du Livre de Ouessant, à Paris (au Nord-Ouest Claudel, Montherlant, Bloy) à la Maison des Métallos.(mise en scène-événement captée par Radio-France 8 heures de Présence théâtrale de Jean Gillibert, diffusées sur France - Culture),  à la Crypte de la Madeleine ( J-M Turpin)   à la Crypte Saint Denys ( Pierre  Boudot) au théâtre du Centre 6 (Stendhal, Poe, Villiers de l’Isle Adam, James, Verlaine MaupassantTchekhov, Joyce, Yourcenar, Gombrowicz, Highsmith, Mishima), au théâtre Pandora (Woolf, Zweig; Andersen, Pirandello, Moravia, Hemingway, Faulkner, Conrad, Lawrence, Hamsun, Lagerkvist, Morante, Green, Borges, Tanizaki, Andric, Kessel, Morand, Kawabata, Grossman,Giono, Bierce,Rilke, Blixen, Gracq,  London, Baudelaire, Dickens, Cendrars, Jouve, Dostoïevski, Llosa, Wilde, Bounine, Steinbeck, Gide, Joseph Roth, Djuna Barnes

Arthur Rimbaud; Georges Bernanos; Albert Cossery; Michel Ossorguine; Mikhaïl Boulgakov;  Miguel Torga ; F Scott Fitzgerald; Jean-Louis Joliot Albert Camus;  Doris Lessing; Richard Millet; Alice Munro; Gabriel Garcia-Marquez; Paul Gadenne  ...  à l'Odéon (Jean Gillibert) ;  au Grand Auditorium du  Crédit Foncier, au théâtre des  2 Rêves, au théâtre du Petit Hébertot, au théâtre du Gymnase,  au théâtre Branoul de la Haye...

 

"à voix haute et nue"© valorise les circuits courts.

Ainsi, La Compagnie En Perce animée avec l'acteur Christian Fischer, non seulement rédige et actionne des projets artistiques, culturels, ou de formation à l'expression orale et d'initiations à l'art de dire, de Conseil aux dirigeants, des séminaires pour l’Entreprise, mais encore, elle organise, à la demande de ses adhérents, soirées littéraires, (Bachelard à Bar sur Aude, Jean-Marie Turpin à La Madeleine, Pierre Boudot à la Crypte Saint Denys…) lectures, rencontres, conférences, spectacles…

En Perce insuffle, de plus, un nouveau projet, la Fédération de lecteurs

 

 (renseignements à l'issue d'une séance publique)

  programmation saison 2014-2015 «à voix haute et nue»© Lectures publiques de Michèle Venard

Paul Gadenne en lecture publique


 

 

Recherche